SODIGAZ | Gaz | Sonabhy Sodigaz ouvre un centre emplisseur dès avril

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et l’Artisanat a rencontré le jeudi 5 février 2015 à Ouagadougou les hommes de médias.

  •  
  •  
Sodigaz ouvre un centre emplisseur dès avril

Il s’est agi de les informer des mesures prises par le gouvernement pour éviter la pénurie de gaz.

 Un centre emplisseur privé de la Sodigaz pourrait être fonctionnel d’ici avril prochain. Egalement des discussions sont en cours pour permettre à des privés d’importer le gaz. L’annonce a été faite par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Hippolyte Dah, le jeudi 5 février 2015 au cours d’une rencontre avec les hommes de médias. Pour venir à bout de la pénurie de gaz, un certain nombre de mesures sont en cours. Il s’agit de l’accroissement de la capacité opérationnelle de la Société nationale burkinabè des hydrocarbures (SONABHY) avec l’ouverture d’un deuxième centre emplisseur opérationnel dans six mois, le renforcement du suivi et des contrôles, notamment la lutte contre la vente illicite et la fraude à l’exportation du gaz. En outre, comme mesure immédiate, on a noté la volonté du département du commerce de régler le différend entre la Sodigaz et certains de ses revendeurs. Désormais, a indiqué le ministre, cette société doit procéder à la livraison des bouteilles pleines contre paiement et collecte des bouteilles vides. Pour lui, le respect absolu des prix fixés et la prise de toutes dispositions  pour éviter d’approvisionner le marché informel sont nécessaires. 

Le ministre a rappelé que suite à la pénurie du gaz, un contrôle a été effectué sur le terrain afin de vérifier sa disponibilité sur les marchés et de recenser les difficultés rencontrées par les revendeurs agréés. Ainsi, a-t-il poursuivi, sur des revendeurs contrôlés à Ouagadougou, seulement 97 ont présenté des contrats signés avec les marketers, 186 ont présenté des factures significatives de leurs produits et six détenaient des factures d’achat. Deux semaines après le contrôle, M. Dah pense que le gaz est beaucoup plus disponible et accessible sur le marché.

Sur la question des subventions, il a indiqué qu’un dossier en cours en vue d’un traitement équitable des distributeurs agréés. Les responsables de la SONABHY déclinent toute responsabilité quant au manque de gaz sur le marché. « Nous avons mis un dispositif qui travaille 24h sur 24 pour satisfaire la clientèle », a laissé entendre le directeur du dépôt de Bingo, Marius Barry.

 

Adama SEDGO

  •  
  •  
Dernières publications

Vidéos recommandées