or | Mines Burkina : Près de 40 tonnes d’or attendus en 2016

Le Burkina Faso, où l’or est depuis 2009 le premier produit d’exportation en termes de recettes, attend 39,6 tonnes de métal jaune en 2016, a annoncé jeudi, à Ouagadougou, le ministre en charge des Mines, Alfa Oumar Dissa, à l’ouverture d’un salon des mines.

  •  
  •  
Burkina : Près de 40 tonnes d’or attendus en 2016

«En 2015 le Burkina Faso a exporté 36,5 tonnes d’or. Il est attendu en 2016, 39,6 tonnes d’or», a déclaré M. Dissa, à l’ouverture de la première édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO).

Le ministre a précisé que le Burkina Faso dispose de nos jours de plus de 822 autorisations et titres miniers valides et 9 mines en production.

Depuis 2009, l'or a remplacé le coton comme le premier produit d'exportation du Burkina Faso, pays sahélien d'Afrique de l'Ouest de près de 19 millions d'habitants.

Selon les estimations officielles, les ressources aurifères participent pour plus de 12% dans la formation du Produit intérieur brut (PIB) du Burkina Faso.

L'année dernière, 285 communes du Burkina Faso abritant les entreprises minières ont reçu au total 1,6 milliard de FCFA au titre des taxes, selon un rapport du Secrétariat permanant de l'Initiative pour la transparence des industries extractives (SP/ITIE).

La première édition de la Semaine des activités minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) a ouvert ses portes jeudi à Ouagadougou, avec pour objectif la restructuration du système minier burkinabè, pour rendre le système beaucoup plus profitable au peuple burkinabè.

Selon M. Dissa, dans le souci de faire du secteur minier un des piliers du développement économique et social, à travers une exploitation apaisée des ressources minières dans un partenariat qui se veut «gagnant-gagnant», le Burkina Faso a adopté un en 2015 un nouveau code minier.

Il a en outre rassuré les partenaires du secteur minier au Burkina Faso, quant à la sécurité de leurs investissements, insistant sur la création de l’Office national de sécurisation des sites miniers (ONASSIM).

Agence d’Information du Burkina
Fo/ndt/ak

  •  
  •  
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 5661 fois
BAMBIO Z. François
Dernières publications

Vidéos recommandées