pomme de terre | Agriculture Fête de la pomme de terre de Titao

La 13e édition de la fête de la pomme de terre de Titao a été célébrée, le samedi 11 avril 2015, sous le signe du renforcement des capacités des producteurs.

  •  
  •  
Fête de la pomme de terre de Titao

Placé sous le patronage du Premier ministre représenté par le ministre en charge de l’agriculture, François Lompo, cette édition a mis sur le marché, plus de 3 000 tonnes de tubercules jaunes.

C’est par un message de soutien aux producteurs du Loroum que le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité alimentaire, François Lompo a ouvert la 13e édition de la fête de la pomme de terre de Titao. Il a salué «la bravoure et la détermination des producteurs du Loroum qui œuvrent inlassablement à l’atteinte de la sécurité alimentaire malgré les nombreuses contraintes naturelles auxquelles est confrontée l’agriculture dans cette partie du pays». Selon lui,  la promotion d’une filière porteuse comme la pomme de terre contribue fortement  à la consolidation et à l’amélioration des performances du tissu économique du pays. A son avis, elle participe à la diversification des sources de revenus des producteurs et des exportations  du Burkina Faso. La filière permet de créer, a-t-il appuyé, des emplois et de garantir des revenus additionnels aux producteurs. Cependant, l’importance d’une telle filière nécessite des INVESTISSEMENTS de l’Etat et de ses partenaires.

C’est pourquoi M. Lompo a tenu à rassurer les producteurs, du démarrage très prochain des travaux de construction du comptoir d’achat de produits maraîchers à Titao, une vielle promesse que les producteurs ont rappelée par la voix du Président d’honneur de l’association des producteurs maraîchers du Loroum, Boukary Jacques Niampa. La filière pomme de terre a de l’avenir, à en croire les différents intervenants. Le barrage de Andekanda à une cinquantaine de kilomètres de Titao, donne des lueurs d’espoir quant à l’accroissement de la production. Les performances déjà réalisées en disent long quant à l’engagement des acteurs. En effet, la production qui est passée de 880 tonnes à la campagne 2003-2004 à plus de 3000 tonnes en 2014-2015 avec un pic de 3150 tonnes en 2013 dénote d’une certaine maîtrise des itinéraires techniques et procure aux producteurs un revenu de l’ordre d’un milliard par an avec des possibilités d’amélioration si les contraintes de commercialisation et de conservation venaient à être levées. La présente édition a décidé de s’attaquer à ces contraintes à travers la formation des acteurs de la chaîne des valeurs, notamment les producteurs. Le forum des acteurs organisé le 9 avril 2015 a permis de relever les défis majeurs liés à l’organisation des acteurs au niveau des différents maillons de la filière, la mise en place d’un dispositif d’écoulement des produits, l’accès aux semences de bonne qualité et à des coûts supportables, la nécessité d’avoir des infrastructures de stockage adaptées pour disposer de produits de qualité à tout temps afin de réduire les fortes fluctuations de prix. La mise en œuvre des conclusions du rapport va contribuer à une meilleure organisation et appropriation de la fête promotionnelle de la pomme de terre a reconnu le représentant des producteurs, Célestin Bélem. A cette occasion, le partenariat secteur public/privé a été salué à travers l’accompagnement du groupe EBOMAF pour le parrainage de cette édition. Dans la centaine de stands dressés à cet effet, le kilogramme de pomme de terre a été fixé à 250 F. Comme à toutes les éditions, des prix en nature et en espèces ont été remis à des producteurs méritants.

Abdoul Salam OUARMA

  •  
  •  
Dernières publications