Coton | coton Bt | Agriculture Burkina : 700 000 tonnes de coton graine attendues en 2016/2017

La production cotonnière est prévue à la hausse pour la campagne 2016.

  •  
  •  
Photo utilisée à titre d'illustration Photo utilisée à titre d'illustration

Au moins, 700 000 tonnes sont attendues contre 581 000 tonnes en 2015/2016, a appris APA mardi auprès du ministère en charge de l’Agriculture.

En vue de soutenir la filière, le gouvernement a maintenu le prix des intrants à 15 000 francs CFA le sac et augmenté le prix d'achat du kilogramme de coton graine qui passe de 200 FCFA à 235 FCFA.

Cette augmentation coûtera à l'Etat burkinabè environ 31,5 milliards de FCFA, pour une superficie de 800 000 ha emblavés.

Le coton, deuxième produit d'exportation derrière l'or depuis 2009, pèse pour 4% du Produit intérieur brut (PIB) et fait vivre 4 millions de personnes.

Ces dernières années ont été marquées par « la perte du label coton burkinabè sur le marché mondial de la fibre et des difficultés financières de toute la filière », selon le Gouvernement.

Aussi, le partenariat que le Burkina Faso entretenait avec la firme américaine Monsanto et qui a permis d'expérimenter le coton Bt depuis 2003 est de plus en plus décrié.

Selon les autorités, « les résultats obtenus au terme de la période d'expérimentation ne sont pas favorables, dans la mesure où la longueur de la soie issue de l'égrainage du coton Bt s'est dégradée et ne répond plus aux besoins du marché ».

Face à cette situation qui fragilise un secteur stratégique du pays, le gouvernement a proposé une réduction "graduelle" et "significative" du coton génétiquement modifié (CGM) au profit du coton conventionnel.

Pour la campagne 2016-2017, la baisse du coton transgénique sera de l'ordre de 70 % et en 2017-2018 la production sera à 100 % du coton conventionnel.

TT/cat/APA

  •  
  •  
Dernières publications