IARD | VIE | SONAR | Coris | GA | SAHAM | Allianz | assurances Assurances : un marché étroit, mais à fort potentiel

Le marché burkinabè de l’assurance affiche un CA en constante hausse sur les cinq dernières années.

  •  
  •  
Photo utilisée à titre d'illustration Photo utilisée à titre d'illustration - Crédit photo : quelleautomobile.fr

Le secteur de l’assurance au Burkina Faso, toutes branches confondues, a généré un CA de plus de 51 milliards de FCFA en 2014 contre 47 milliards en 2013, soit une progression de près de 9%.

Avec seize (16) compagnies d’assurance en 2015 contre seulement 10 en 2011, le marché de l'assurance, bien qu'étroi (moins de 1% du PIB), jouit d'un fort potentiel. On dénombre 7 compagnies dans la branche vie, 8 dans la branche IARD (incendie, accidents, risques, divers), et une seule dans la Réassurance.

En 2015, le groupe Coris, en plus de Coris Assurances lancé il ya quatre ans dans la branche IARD, a créé Coris Assurances Vie. Fort du succès de Coris Assurances qui a réussi à s’offrir une part de marché non négligeable, cette nouvelle création permet au groupe de consolider son portefeuille produits et de mieux se positionner sur le marché. A la fin 2014, les primes engrangées par Coris assurance se sont chiffrées à 2.889 milliards de francs CFA contre 2.743 milliards en 2013, soit une progression d’environ 6%. Ce résultat a été rendu possible grâce à l’Assurance automobile, devenue une contrainte règlementaire. Entre 2013 et 2014, les primes engrangées par ce produit ont en effet progressé de 5.5 % et représentent près de 69% du portefeuille détenu par Coris Assurances.

L’entrée de Coris Assurances Vie cette en 2015, témoigne du fort dynamisme du secteur de l’assurance mais aussi de la montée de la branche Vie qui a réalisé un CA de 17.996 milliards de francs CFA en 2014 contre 15.308 milliards en 2013. Quant à la branche IARD, elle a généré en 2014 un CA de 33.024 milliards de FCFA contre 31.759 milliards en 2013.
Sur cette branche Vie, GA Vie occupe le 4ème rang en 2014 avec un CA en hausse de 36% par rapport à 2013, et une part de marché qui a progressé pour s’établir à 6%. Quant à Allianz Vie, elle occupe la 3ème place avec 13.922 milliards de FCFA de CA en 2014, derrière UAB-Vie qui a réalisé un CA de 17.563 milliards de FCFA. SONAR-Vie a maintenu sa position de leader en 2014 avec un CA de 19.256 milliards de FCFA.

Sur la branche IARD, SONAR toujours leader, maintient le cap en 2014 et réalise un CA de 9.866 milliards de FCFA, devant SAHAM qui vient à la deuxième place avec 5.7400 milliards de FCFA. Allianz, troisième sur la branche IARD a bouclé l’exercice 2014 avec un CA de 4.402 milliards de FCFA, talonnée de près par GA qui réalise une performance de 4.182 milliards de FCFA.

Si globalement le secteur de l’assurance joui d’une bonne santé au Burkina Faso, les usagers des compagnies d’assurances, eux, ne cessent de décrier le manque de transparence dans la formulation des contrats d’assurances. Les fiches d’information et de souscription sont jugées complexes, le temps mis pour dédommager les sinistrés peut parfois excéder une année si le sinistre subi est important, d’où l’assignation en justice de certaines compagnies par leurs clients. A cela s’ajoute le montant versé au sinistré qui est parfois en deçà des attentes.

Tout compte fait, les compagnies d’assurance devront opter pour une approche nouvelle, une communication qui garantie une certaine transparence dans la formulation des contrats.


Une synthèse de BAMBIO Z. François, pour investirauburkina.net

  •  
  •  
Dernières publications