pneus | chambres à air Pneus et chambres à air pour deux-roues : 95% de produits frauduleux ou contrefaits

Au Burkina Faso, le marché des pneus et chambres à air pour deux-roues est en berne.

  •  
  •  
Photo utilisée à titre d'illustration Photo utilisée à titre d'illustration - Crédit photo : localcidade.com

La contrebande, contrefaçon et la prolifération de fausses marques sont les goulots d'étranglement de ce marché. On estime à plusieurs dizaines de milliards le chiffre d’affaires annuel généré  par le marché parallèle.

Le marché des pneus et chambres à air pour deux-roues génère incontestablement d’importants revenus. Selon les statistiques officielles du commerce extérieur du Burkina Faso, une bagatelle de 3 milliards 910 millions a été consacrée à l’importation de pneus et chambres à air pour cycles et motocycles en 2013, contre seulement 12.8 millions de FCFA en 2004.

Cette évolution spectaculaire est due à l’implantation ces dernières années d’usines de montage de cycles et motocycles, dont les importations comprennent des quantités impressionnantes de pneus et chambres à air. En moyenne 100 000 engins à deux-roues sont officiellement mis en circulation chaque année au Burkina Faso, sans considérer le nombre d'engins n’ayant pas fait l’objet d‘immatriculation.

A côté de ces sociétés de Montage, se sont développés des réseaux de contrebandiers, fraudeurs et véreux de la contrefaçon et des fausses marques.

Plus de 100 marques de pneus et chambres à air inondent le marché burkinabè. Ces marques dont on estime à 95% la proportion de produits frauduleux ou contrefaits, ont pour origine l’Asie. ces produit sont écoulés sur le marché burkinabè via les frontières ghanéenne, togolaise et béninoise, ne respectent pas les droits de douane et sont vendus par un secteur informel qu  ne se soumet pas aux taxes intérieures.

Au nombre des victimes du développement de ce marché parallèle, figure d’abord l’Etat qui perd de sommes colossales de recettes fiscales, le consommateur, les commerçants régulièrement constitués et surtout société Sap Olympic qui est l’unique fabriquant de pneus et chambres à air dans toute la zone UEMOA.

Un nombre impressionnant de pneus et de chambre à air contrefaits sont estampillés Sap Olympique. Comme fait assez récent, en février 2013, 28 000 chambres à air contrefaits portant le label de la société Sap Olympic avaient été saisies.

Cette société éprouve d’énormes difficultés. Son  chiffre d’affaires a dégringolé de 30% pour les pneumatiques et 6% pour les chambres à air, au mois de janvier dernier. Du fait de cette concurrence déloyale, la société est contrainte à produire en deçà de ses capacités normales.

A l’instar de la société Sap Olympic, tous les commerçants et vendeurs de pneus et chambres à air, légalement constitués et en conformité avec la règlementation, sont en péril à cause de la contrebande et de la panoplie de fausses marques de moindres coûts qui inondent le marché.

En attendant une action forte des autorités, le marché burkinabè des pneumatiques et chambres à air pour cycles et motocycles est en berne et détenu par des contrebandiers et fabricants de fausses marques dont les réseaux se sont ramifiés jusqu’en Inde et en Chine.

BAMBIO Z. François, pour investirauburkina.net 

  •  
  •  
Évaluer cet élément
(1 Vote)
Lu 1932 fois Dernière modification le samedi, 13 juin 2015 15:42
BAMBIO Z. François
Dernières publications