or | gisement | Mines Filière Or au Burkina : bataille de positionnement à l’Ouest

Le secteur minier burkinabè est en pleine effervescence en ce début d’année 2015.

  •  
  •  
Photo utilisée à titre d'illustration Photo utilisée à titre d'illustration - Africatime

Malgré les récentes turbulences (grèves, destruction d’installation, arrêt d’activités) qu’a enregistré le secteur, l’activité minière est plus que tonique. 

Par décrets pris en Conseil des Ministres du 14 janvier 2015, des permis d’exploitation industrielle de grandes mines d’or ont été octroyés à quatre sociétés minières de taille, pour l’exploitation de gisements aurifère dans l’Ouest et le sud-ouest du pays. Sur ces nouveaux fronts, ce sont Konkera , Roxgold Sanu, Houndé Gold Operations et Gryphon qui mènent l’offensive.

KONKERA SA

Le premier permis a été octroyé à la société KONKERA SA qui s’est offert le gisement de Batié  dans le  Sud-Ouest, sur une superficie de 64,34 kilomètres carrés, pour une durée de sept (07) ans.

HOUNDE GOLD OPERATION SA

La société HOUNDE GOLD OPERATION SA bénéficie d’un permis d’exploitation de grande mine d’or dans la commune de Houndé, dans la région des Hauts-Bassins. Ce permis couvre une superficie de 23,19 kilomètres carrés et exploitable sur une période estimée à huit (08) ans.

ROXGOLD SANU SA

En plus de son projet phare de Yaramoko, à l'ouest, pour lequel elle avait obtenu une prorogation de trois ans de son permis (jusqu'en septembre 2016),  la société  canadienne ROXGOLD SANU SA s’installe  dans la commune de Bagassi, dans la région de la Boucle du Mouhoun, sur une superficie de 15,697 kilomètres carrés dont le potentiel de réserves est estimé à 22,740 tonnes d’or brut.

GRYPHON SA

La société minière Gryphon SA, déjà présente au Burkina, a consolidé ses actifs en s’offrant une superficie totale de 89,08 kilomètres carrés dans les communes de Niankorodougou et de Dakoro, dans la Région des Cascades.  

Début d’une bataille de positionnement

Ces autorisations d’exploitation ont donné le top départ d’une guerre de positionnement dans l’ouest du pays.

Le 16 mars dernier, la société australienne Canyon Resources Ltd a annoncé la prise de participation à hauteur de 51% de la société Acacia mining dans ses projets de Pinarello et de Konkolikan dans l’Ouest.

Pour Acacia mining, cette stratégie de positionnement permet d’être présent dans la ceinture verte de Houndé, nouvel eldorado à fort potentiel de minéralisation aurifère.

En attendant la relecture du code minier, l’année 2015 s’annonce  véritablement comme  l’année de la conquête de l’ouest du Burkina Faso par les sociétés minières.

Une synthèse de BAMBIO Z. François, pour investirauburkina.net 

  •  
  •  
Dernières publications