Mines | pétrole | uranium Burkina Faso : traces d’uranium et probablement de pétrole

Le sous-sol burkinabé est encore loin d’avoir révélé tout son potentiel minier.

  •  
  •  
Photo utilisée à titre d'illustration Photo utilisée à titre d'illustration

La carte minière du Burkina Faso indique des anomalies d’uranium dans les Régions du Nord, de l’Est et du Nord-Ouest.

Dans le cadre de l’évaluation du potentiel minier et énergétique du pays, les travaux déjà réalisés ont donné des résultats satisfaisants et indiquent des anomalies d’uranium à Koudougou. Les résultats déjà obtenus suite à l’évaluation du potentiel d’uranium de Villy (Koudougou) sont prometteurs. Des travaux complémentaires sont d’ailleurs en cours et devraient permettre d’en établir la teneur. Pour ce qui est du potentiel d’uranium de Bongo (Koudougou), les résultats d’analyses en laboratoire sont en phases d’interprétation.

D’autres contrôles sont en cours de réalisation dans trois autres localités du pays (Mangognandougou, Klesso et Manga) et les résultats de laboratoire sont également attendus.

En plus de l’uranium, la carte géophysique révèle des sédimentations qui n’excluent pas la présence de pétrole au Burkina Faso. L’optimisme est donc de mise et déjà, des sociétés américaines seraient intéressés et le Ministère des Mines et de l’Energie aurait déjà reçu plus d’une cinquantaine de demandes de permis de recherche d’uranium et/ou de pétrole.

Une synthèse de BAMBIO Z. François, pour investirauburkina.net

  •  
  •  
Dernières publications