Transports SOGEBAF ferme ses portes, STMB bat de l'aile, RAHIMO et IDM font leur entrée

Le marché du transport est en pleine effervescence au Burkina Faso.

  •  
  •  
SOGEBAF ferme ses portes, STMB bat de l'aile, RAHIMO et IDM font leur entrée

Cette fin d’année 2012 connaît le stationnement définitif des cars de la compagnie SOGEBAF et sa liquidation judiciaire depuis juillet.

STMB qui a également fait les beaux jours du transport au Burkina Faso bat de l’aile et perd de la vitesse. Faso tours, lui a quitté le marché il ya belle lurette. Malgré cette conjoncture économique qui frappe les compagnies, le secteur demeure dynamique et pourvoyeur de revenus.  En 2011 le marché a enregistré l’entrée RAHIMO, suivi de IDM en 2012.

Au nombre des professionnels du top liste, figurent TSR (Transport Sana Rasmané), TCV (Transport Confort Voyageurs), Liza Transport International, CSTR (Compagnie Sahélienne de Transport et de Représentation) TRANSPORT RAYI'S, Rakieta, STAF (Société de transport Aorèma et frères) et RAHIMO. Sur le marché existe également une pléiade d’ « artisans transporteurs » ne possédants souvent qu’un ou deux cars.

Parmi les leaders, TSR fait incontestablement parti des mieux positionnés. Ce dernier a réussi sa pénétration du marché en adoptant un marketing de proximité, toute chose l’ayant hissé parmi les premiers.

TCV quant à elle, a fait preuve d’un professionnalisme qui lui vaut aujourd’hui une clientèle bien dévouée à sa cause. RAKIETA, Liza transport, STAF et RAYI'S profitent d’une certaine expérience car ayant à leur actif plusieurs années d’exercice. RAHIMO « le plaisir de prendre la route » et IDM « le transport au plus que parfait » sont jeunes mais convaincus de leurs idéaux. Ils pourraient d’ici à la fin 2013 jouir d’un meilleur positionnement sur le marché.

Vue le poids des transports dans l’économie du pays, le gouvernement se penche sur la promotion de ce secteur qui influence également celui du tourisme. En 2011, les recettes d’exportation touristiques, y compris le transport de personnes, ont dépassé 1200 milliards de dollars US, soit l’équivalent de 3,4 milliards de dollars par jour. La 9ème édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) édition 2012 avait pour thème : « Tourisme et transport au Burkina Faso : quelles stratégies pour une meilleure desserte ? », toute chose qui vise à promouvoir le secteur des transports.

Au titre des emplois, le secteur est fortement générateur d’emplois compte tenu du fait que l’activité de transport est généralement couplée avec d’autres activités, principalement avec celle du commerce. Le nombre d’emplois directs de la branche transport a été estimé à environ 15 % de la population active hors secteurs agriculture et élevage.

Globalement, le transport interurbain est un créneau prolifique. Les événements et manifestations (SIAO, FESPACO, SITHO, …) que connaît le pays ont permis de booster le transport interurbain et par riccochet, impulser le secteur du tourisme. Ce secteur a encore de beaux jours devant lui.

BAMBIO Z. François, pour investirauburkina.net
  •  
  •  
Dernières publications