fbpx

Emplois | fonction publique | postes Emplois publics : près de 600 000 candidats à la conquête de 14 605 postes

La session 2014 des concours directs de Fonction Publique, a débuté ce vendredi 1er Août 2014 sur toute l’entendue du territoire national.

  •  
  •  
Emplois publics : près de 600 000 candidats à la conquête de 14 605 postes

Avec 588 042 candidatures enregistrées à ce titre.

Avec 590 millions de  F CFA, cette phase d’administration des épreuves a nécessité la mise en place de 89 sous-centres de composition avec 11 760 salles de classe et 838 Jurys de surveillance pour 14 605 postes à pourvoir.

Les concours directs de la Fonction publique ont été officiellement lancés ce 1er août par le  ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, M. Vincent SAKANE.

Au titre de cette session 2014, 101 concours directs issus de 20 ministères ont été initialement ouverts le 12 mai 2014 pour 9153 postes à pourvoir.

L’opération de réception des dossiers de candidature avait enregistrée 588 042 candidatures à ce titre. Outre ces concours directs réceptionnés, d’autres concours directs, au nombre de cinq ont été récemment lancés pour la même session. D’où 106 concours directs au titre de la session de 2014 pour 14 605 postes à pourvoir.

La phase d’administration des épreuves a nécessité la mise en place de 89 sous-centres de composition avec 11 760 salles de classe et 838 Jurys de surveillance.

Mobilisant une somme de 590 millions de F CFA, cette session a nécessité 838 Jurys de surveillance, 667 présidents de Jurys, de 3 568 membres de secrétariat, de 18 840 surveillants, de 3 553 agents de sécurité et de 1 736 personnels d’appui sous la supervision générale de 117 membres de la commission nationale et des comités régionaux de pilotage des concours directs.

Au total, 27 481 agents ont été mobilisés sur toute l’étendue du territoire national pour le bon déroulement de cette phase d’administration des épreuves. Le  ministre en charge de cette structure a parcouru différents centres de composition de la ville de Ouagadougou, au premier jour des épreuves.  Pour lui «  les épreuves seront administrées selon les règles de l’art, c’est-à-dire de manière transparente et conformément aux principes de l’égalité de chance de tous les candidats, de respect de la légalité, de l’équité entre les candidats et de confidentialité des épreuves. Les consignes nécessaires ont été données à tous les acteurs intervenant dans l’organisation des concours. »

Des innovations ont été apportées à cette session. La majeure a été la prise en compte des personnes vivant avec un handicap dans les concours directs de la fonction publique. Il y a également l’autorisation des titulaires des diplômes LMD à postuler aux différents concours.

Mais il n’en demeure pas moins des difficultés. L’accroissement significatif des effectifs des candidatures passés de 543 000 candidatures à 588 042, ce qui a obligé à augmenter les guichets de dépôt des dossiers de candidature.

Des difficultés techniques ont été constatées au démarrage de l’administration des épreuves,  liées aux erreurs d’impression sur trois concours. Mais le ministre Zakané s’excuse auprès des candidats concernés et a rassuré qu’il n’y aura pas de conséquences  lors de la correction des épreuves.

Aboubakar KAMAGATE (Stagiaire)

Burkina24

  •  
  •  
Dernières publications

Vidéos recommandées