fbpx

Maroc-Chine : La BCP frappe la porte des grands à Pékin   

La Banque centrale populaire vient de signer trois conventions à Pékin avec trois grands opérateurs de l’économie chinoise. Le groupe bancaire ICBC, le géant des télécommunications Huawei et la société Bonna sont les premiers partenaires de la BCP en Chine.

 

  •  
  •  
Maroc-Chine : La BCP frappe la porte des grands à Pékin   

En marge du Forum économique Maroc-Chine, qui s’est tenu aujourd’hui 28 novembre à Pékin, la Banque centrale populaire vient de procéder à «la signature de trois conventions impliquant des entreprises chinoises de premier ordre», affirme un communiqué de la BCP. 

La première convention est sous forme de mémorandum d’entente avec la première banque chinoise, Industriel and Commercial Bank Of China (ICBC). Dans le détail, ce mémorandum d’entente «établit les lignes générales de la coopération entre la BCP et l’ICBC, visant à accompagner le développement des échanges commerciaux entre le Maroc et la Chine, ainsi qu’entre la Chine et les pays d’Afrique subsaharienne, à travers le réseau Banque Atlantique. Couvrant essentiellement les domaines du Correspondent Banking, du Trade Finance, des syndications et des marchés financiers». Selon les termes de cet accord, le partenariat entre les deux banques «est élargi à l'accompagnement bancaire des clients de la Banque Populaire en Chine et des clients de l’ICBC au Maroc ou dans les pays de présence du groupe BCP en Afrique». 

La deuxième convention non moins importante concerne le partenariat avec l’opérateur de télécommunications, Huawei. «Cette convention porte sur une enveloppe de 200 millions de dollars, mise en place par le groupe BCP à travers ses filiales CIB Offshore et Banque Atlantique, sous forme de lignes de Trade Finance, d’escompte et de financements structurés. Ce montant est destiné à accompagner les besoins de financement de Huawei et de ses clients dans les pays de présence du groupe BCP en Afrique», précise ce même communiqué du groupe BCP. 

La troisième convention-cadre est d’un grand intérêt pour les opérateurs marocains et chinois du commerce de thé. «Cette convention prévoit la mise en place d’une enveloppe de Trade Finance qui s’élève à 25 millions de dollars». Ainsi, «l’objet est le financement des opérations d’importation de thé de la société Mathé, premier opérateur marocain dans les thés et infusions, en provenance de son fournisseur chinois, la société Bonna». 

Décidément, comme d’autres groupes bancaires, le groupe BCP vise à offrir aux entrepreneurs chinois la possibilité de les accompagner en Afrique subsaharienne tout en encourageant les échanges commerciaux entre le Maroc et leur pays. 

 


SANAE TALEB

  •  
  •  
Dernières publications

Vidéos recommandées