fbpx

imc b ad

Mangues 1,6 milliard pour la commercialisation de la mangue séchée et de la noix de cajou

Le Burkina Faso vient de bénéficier d'un appui de 1,6 milliard de francs CFA de plusieurs partenaires au développement,

  •  
  •  
1,6 milliard pour la commercialisation de la mangue séchée et de la noix de cajou

en vue de mettre en œuvre le Projet d'appui à la commercialisation de mangue séchée et de noix de cajou transformée, a appris APA auprès des responsables dudit projet.

Le projet sera mis en œuvre par l'unité nationale de mise en œuvre du Cadre intégré renforcé (CIR), en collaboration avec l'Organisation néerlandaise de développement (SNV). Le CIR est un cadre multipartenarial regroupant la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et le Centre du commerce international (ITC). D'une durée de trois ans, le projet vise à accroître de 20%, le volume des exportations de mangue séchée et de noix de cajou transformée de qualité, à améliorer l'accès des acteurs aux services de financement et à augmenter les revenus des acteurs. A terme, il doit permettre d'augmenter les recettes d'exportation et les revenus des acteurs de ces deux filières. Selon le président de l'Association interprofessionnelle de mangue au Burkina Faso, Paul Ouédraogo, le Burkina Faso produit annuellement, environ 250 000 tonnes de mangues fraiches et plus de 600 tonnes de mangues séchées.

APA

  •  
  •  
Dernières publications