imc b ad

Ebomaf Groupe EBOMAF: Un leadership africain à dimension d’homme de vision

Dans son pays d’origine, le Burkina Faso, le nom de Mahamadou Bonkoungou se confond avec celui de son entreprise qu’il a fondée en 1989 : EBOMAF.

  •  
  •  
Groupe EBOMAF: Un leadership africain à dimension d’homme de vision

Longtemps resté dans l’anonymat volontaire dû à sa discrétion, les performances de ses activités l’ont mis, malgré lui, sous le feu de la rampe dans le paysage des affaires. Le Président-Directeur Général (PDG), de l’une des plus grandes sociétés burkinabè de Bâtiment & Travaux publics (BTP), voire de la sous région ouest-africaine convainc unanimement sur l’efficacité, l’efficience, la performante et la réussite.

Au Burkina Faso, tout le monde ou presque connaît EBOMAF mais pas Mahamadou Bonkoungou. Ils sont bien rares à savoir réellement l’identité et le visage du propriétaire de cette prestigieuse entreprise bâtie, au prix de la conviction, de l’abnégation et de la foi, il y a vingt-deux (22) ans. Entre préjugés malsains, curiosité de percer un mystère, juste étonnement d’une réussite et besoin d’émules, les lauriers tressés sur les différents chantiers confèrent indéniablement à ce natif de Dédougou, 23 mai 1966 et à son «Entreprise Bonkoungou Mahamadou & Fils» (EBOMAF), le porte-flambeau d’une «nouvelle Afrique optimiste et ambitieuse». Derrière son air à la fois humble et téméraire, son regard de visionnaire et son sourire de bon samaritain, il supporte habilement le pari d’un héritage entrepreneurial et le devoir de la perpétuation de la mémoire de son père, Zind-Naba, riche commerçant des années 1970 dans l’ouest du Burkina Faso.

Ni les études jusqu’au baccalauréat, ni le legs de la fortune familiale n’ont pu écarter, Mahamadou Bonkoungou, affectueusement appelé «Vié» dans la cité du Bankuy, de son destin. Son éducation selon les vertus de la franchise, l’école visant un but de grandir l’homme et la vie dans le sens de se rendre utile lui ont forgé une personnalité d’affaires qui allient les valeurs humaines avec les exigences professionnelles.

Le couronnement de l’amour du travail

EBOMAF trace éloquemment les sillons des infrastructures ultramodernes au Burkina Faso et dans la sous région. Ses installations de dernière génération, ses équipements de pointe, ses ressources humaines compétentes servent de tremplin pour s’affirmer partout sur n’importe quel contrat, n’importe quel chantier.

Bien établi dans son rôle de manager général aussi bien dans les commodités d’un bureau que dans l’austérité des chantiers, le secret de la réussite de Mahamadou Bonkoungou repose sur une culture personnelle, régulière et permanente de l’excellence. Habile homme de terrain et de dossiers, dès la mise en place de son business, d’abord autour de la vente de pièces détachées, de matériels électroménagers et de cassettes vidéo ou de l’achat de l’or, cette boussole a toujours guidé l’opérateur économique de quarante-six (46) ans.

Malgré la croissance de son entreprise embrassant ensuite le Commerce général, l’Immobilier, le Transport, le Génie civil et l’Hôtellerie, le souci de se hisser toujours au sommet par les seuls atouts du savoir-faire est savamment maintenu. L’organisation et la gestion du Groupe EBOMAF rompent avec les méthodes traditionnelles et archaïques qui ont, longtemps, trahi la compétitivité des entreprises africaines. La fidélité envers ses collaborateurs et ses partenaires a résolument ouvert la voie de la victoire.

En plus de jouer en tout temps et en tout lieu, la carte de la franchise dans ses relations, Mahamadou Bonkoungou a toujours misé sur des femmes et des hommes rompus à la tâche pour asseoir sa réputation et sa notoriété. Petit à petit, ses activités ont écumé les zones rurales à travers l’entretien courant des pistes et la construction d’infrastructures socioéconomiques avant de s’imposer sur le plan national comme un acteur incontournable des grands travaux au Burkina Faso.

Des assises véritables d’une crédibilité

Le Palais et la Résidence présidentiels de Kosyam, la Zone d’activités commerciales et administratives (ZACA), la Place de la Nation et le Prolongement du Bd des Tensoba à Ouagadougou ainsi que la route Koudougou-Dédougou, …, sont autant d’ouvrages qui étalent ses immenses capacités. Celles-ci ne cessent de transcender les desiderata de l’afro-pessimisme dont sa génération a tant souffert. Le Togo lui rend une fière chandelle avec les ponts de Tanloaga et Bontougou, les tronçon Dapaong-Ponio-Frontière du Burkina Faso, Les boulevards du 13-Janvier et Agoè-BKS-Limousine-Adidogomè, etc. Fondateur et Directeur Général, Président et Administrateur, Patron et Leader, Business man et Mécène se côtoient chez une seule personne pour une harmonie de force rentabilité financière et de détail humaniste.

La saga du Groupe EBOMAF imprime «l’excellence sur les routes africaines». Cet élan de performance balaie du revers de la main les rumeurs, les préjugés et les allégations infantiles. L’envol du Groupe EBOMAF est aujourd’hui salué au-delà du continent et dans les organismes internationaux de développement. «Personne ne se cache dernière ma société », rétorque, Mahamadou Bonkoungou, à qui veut l’entendre. Au fil des ans, les travaux de grande envergure, arrachés et réussis dans un contexte de concurrence farouche, ont fini par convaincre unanimement que « la meilleure promotion et la franche compétitivité d’une entreprise se cachent dans la qualité de ses activités». Le succès du Groupe EBOMAF a une histoire et une évolution qui ne sauraient laisser aucun entrepreneur indifférent.

Mahamadou Bonkoungou est bel et bien le seul artisan de son affaire. Il ne perd jamais une seule occasion pour donner les gages de sa bonne foi en entrepreneuriat. Il n’hésite pas un seul instant à s’entourer d’oiseaux rares. EBOMAF se positionne, aujourd’hui, au grand carrefour de diverses expertises issues des quatre coins du monde. Les grands constructeurs accourent pour d’éventuels partenariats et des gouvernements sollicitent l’accompagnement de ce géant. «Au-delà de tout jugement subjectif, seule la qualité avérée dans un domaine arrive à imposer une action entrepreneuriale», souligne, Mahamadou Bonkoungou, Président du Groupe EBOMAF.

La tête dans la modernité, l’esprit dans la mondialisation

En plus de sa référence à des compétences reconnues comme telles dans les travaux publics, Mahamadou Bonkoungou s’appuie aussi sur des personnes ressources avérées dans les assurances, le droit, la gestion administrative et financière, la logistique, communication. La propension de s’entourer des oiseaux rares saute comme un sacerdoce. «L’atout majeur de notre entreprise, c’est la qualité du personnel », insiste le PDG du Groupe EBOMAF. De cette volonté consciente de modernité, d’efficience et d’efficacité, jaillissent les fondements réels de sa prospérité. Il a su asseoir et garantir l’équilibre matériel, technique, financier, humain et social de son entreprise à tel point que celle-ci dispose actuellement de tous les ressorts pour concourir et gagner sereinement et durablement dans la cour des grands. Humainement irréprochable, matériellement inégalable, techniquement correct, financièrement sécurisé et socialement stable, le Groupe EBOMAF s’est frayé le chemin idéal du plein épanouissement.

Que ce soit au Burkina Faso ou au Togo, des ouvrages exécutés de main de maître se dressent majestueusement pour traduire la vision du PDG, un homme de foi et de conviction. Le Groupe EBOMAF, c’est plus de mille (1 000) permanents et plus de cinq mille (5 000) en travail journalier ou en sous-traitance. Il se distingue dans la satisfaction de ses obligations sociales et le respect de ses engagements contractuels. Le poids du Groupe dans la société et l’économie de la sous région ouest-africaine est remarquable. Cela tient de son approche de promouvoir la Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) dans les pays où sont exécutés les travaux.

La qualité des services et le respect des délais garantissent le succès du Groupe EBOMAF. Mahamadou Bonkoungou représente aujourd’hui la nouvelle race d’entrepreneurs africains dont la croissance et l’expansion des affaires s’inspirent de cette sagesse du philosophe chinois, fondateur du taoïsme Lao-Tseu : «Choisis envers autrui la bienveillance. Choisis en parole la vérité. Choisis en politique le bon ordre. Choisis en affaire l’efficacité. Choisis pour agir l’opportunité. Ne rivalise point et tu seras sans reproche».

Albert Razinga VOUDRI

  •  
  •  
Dernières publications