fbpx

imc b ad

Ebomaf | BTP | Entreprise EBOMAF règne en maître sur le secteur BTP au Burkina Faso et dans l’UEMOA

Après le Sénégal et le Mali, le cabinet Eco Finances Entreprises continue de jauger les performances des entreprises dans chaque pays membre de l’espace UEMOA.

  •  
  •  
EBOMAF règne en maître sur le secteur BTP au Burkina Faso et dans l’UEMOA EBOMAF règne en maître sur le secteur BTP au Burkina Faso et dans l’UEMOA

L’étape du Burkina Faso, qui a concerné treize (13) secteurs d’activités, a connu la double consécration de l’Entreprise Bonkoungou Mahamadou & Fils (EBOMAF) en se positionnant comme leader du secteur aussi bien au plan national que sous régional dans le secteur du BTP.
Sans-titre-1Après le Burkina Faso où elle a participé, en grande partie, au développement des infrastructures dans son pays d’origine, l’internationalisation de EBOMAF s’affiche avec éloquence, au Bénin, en Côte D’Ivoire, en Guinée-Conakry et au Togo. Cette exceptionnelle saga entrepreneuriale entretenue par le leadership du Président-Directeur Général (PDG), Mahamadou Bonkoungou et du savoir-faire de sa société a été unanimement récompensée par deux palmes marquant son dynamisme au Burkina Faso et dans l’espace UEMOA dans le secteur du BTP.
EBOMAF apparaît désormais comme l’expression de la vitalité des principaux acteurs de l’économie burkinabè et sous régionale. Quatre (4) critères ont permis de distinguer les différents acteurs de la communauté des affaires : l’expertise de l’entreprise, la capacité d’innovation, la capacité de pénétration du marché, l’impact de l’activité sur l’économie.
Sans-titre-5C’est à un vrai tamis qu’un groupe d’experts s’est adonné en se fondant sur des données officielles collectées auprès de l’administration publique et au sein des entreprises ainsi qu’à une confrontation des activités sur le terrain. Les ouvrages construits par EBOMAF et la dizaine de ses chantiers dans la sous-région ont été passés en revue. Cent (100) entreprises intervenant dans treize (13) secteurs d’activités ont été soumises à une rigoureuse sélection pour ne retenir que les meilleures voire les excellentes. C’est un véritable baromètre opéré par le cabinet sénégalais, Eco Finances Entreprises et la revue AZ depuis quelques années. Le Port de Dakar, la SONATEL, CSE ont ravi la vedette l’édition du Sénégal et SOTELMA, ACI se sont illustrées au Mali.
Sans-titre-3L’étape du Burkina Faso a connu son dénouement, samedi 16 mai dernier dans le somptueux cadre de l’hôtel LAICO Ouaga-2000 en présence du Président du Faso, Michel Kafando, du Premier ministre, Yacouba Isaac Zida, de plusieurs membres du gouvernement, du ministre guinéen des Travaux publics et des Transports, Mohamed Traoré, des représentants de missions diplomatiques comme les ambassadeurs de l’Algérie, du Japon, du Sénégal et d’organisations internationales tels le PNUD, la BAD, la BOAD, l’UEMOA. Sans oublier la grande crème des «créateurs de richesses» que sont les hommes d’affaires. «Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour soutenir la participation de la communauté des affaires à la construction de l’œuvre nationale», a indiqué Daouda Traoré, ministre burkinabè des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports.
Une industrie de la route partagée entre la performance et de l’innovation
Sans-titre-4Les deux vidéo de cinq et de dix minutes réalisées sur les réalisations de EBOMAF dans les pays où elle est installée ainsi que sur ses capacités humaines, matérielles et techniques ont convaincu sur la place de leader de cette société dans le classement des«100 entreprises les plus dynamiques du Burkina Faso et de l’espace UEMOA». Son expertise et sa réputation sont indéniables à tel point qu’elle s’est imposée aujourd’hui comme une entreprise de référence voire de notoriété. «En plus d’embaucher une bonne partie de la population des pays où nous sommes installés, EBOMAF emploie plus de mille deux cents (1 200) Burkinabè sur l’ensemble de ses chantiers dans la sous-région. Nous contribuons au progrès socio-économique de nos Etats et nous demandons qu’à être soutenus pour mieux accompagner le développement», a indiqué Mahamadou Bonkoungou, Président-Directeur Général (PDG) de EBOMAF.
Sans-titre-2Misant sur la qualité à travers son slogan «L’excellence dans le BTP», EBOMAF dispose de plus de mille (1 000)engins, toutes catégories, et compte plus de cinq mille (5 000) travailleurs dans chacun des pays où elle exécute des projets routiers. Son impact sur les économies nationales, la lutte contre la pauvreté et le chômage est remarquable. Tout en louant l’initiative de Eco Finances Entreprises, le coordonnateur du système des Nations unies, Pascal Karero, n’a pas manqué de rappeler le rôle prépondérant des entreprises dans le progrès d’une Nation. C’est à juste titre que le ministre guinéen des Travaux publics et des Transports, Mohamed Traoré, a rendu un vibrant hommage à EBOMAF dont les chantiers en Guinée-Conakry ont été maintenus au moment où la plupart des sociétés adjudicataires ont déserté le pays à cause de l’épidémie à virus Ebola.
Sans-titre-10«Nous, Africains, devons apprendre à compter sur nous même pour tracer les sillons de l’avenir de nos pays respectifs.
La coopération Sud-Sud doit s’affirmer davantage. EBOMAF est un bel exemple de la solidarité africaine à travers le rôle qu’il joue actuellement dans le développement des infrastructures dans mon pays», a-t-il souligné. Le classement des «100 entreprises les plus dynamiques du Burkina Faso et de l’espace UEMOA» vient ainsi de révéler EBOMAF comme une icône sous régionale dans le secteur du BTP dont tout Burkinabè peut s’estimer fier. Car elle fait flotter le drapeau national dans le ciel de la sous-région.
JE/AB

  •  
  •  
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 31149 fois
BAMBIO Z. François
Dernières publications