imc b ad

Fruits | légumes | Tomates | Mangues Transformation des fruits et légumes : 4,7 milliards de F.CFA pour achever la construction d'une usine

Transformation des fruits et légumes : 4,7 milliards de F CFA pour achever la construction d'une usine.

  •  
  •  
Transformation des fruits et légumes : 4,7 milliards de F.CFA pour achever la construction d'une usine

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement et le président de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), ont procédé, ce vendredi 19 octobre 2018, à Ouagadougou, à la signature d’un accord de prêt de 4,7 milliards, pour le financement complémentaire du projet de construction de l’usine de transformation de tomates et de mangues de Loumbila. Ce financement permettra la reprise des activités de la Société de transformation des fruits et légumes (STFL) et contribuera à la dynamisation de l’économie nationale.

4,7 milliards de F CFA, c’est le montant du prêt octroyé par la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) pour le financement complémentaire du projet de construction de l’usine de la Société de transformation des fruits et légumes (STFL). Cet accord de financement aidera à la reprise des activités de la société située à Loumbila et participera à la dynamisation de l’économie nationale.

Le financement de la BIDC contribuera à l’acquisition des équipements complémentaires de production, en vue d’automatiser certaines opérations critiques ; l’installation de centres de prétraitement de la tomate sur les sites de production pour ainsi réduire les pertes liées aux transports ; la création d’emplois industriels locaux et l’achèvement des travaux du génie civil.
Pour Mamman Bashir Ifo, président de la BIDC, « le Burkina Faso est un pays très important pour la BIDC, et à ce titre, le devoir de la banque est d’accompagner le Burkina dans la réalisation de ce projet de développement et la banque pense que ce projet aura un impact très positif pour le milieu rural ».

Ce fut l’occasion pour le gouvernement de rappeler que la création de cette société a pour objectif de transformer quotidiennement 250 tonnes de tomates et 240 tonnes de mangues. La mise en route de cette usine va procurer des revenus aux producteurs de mangues et de tomates, ce qui contribuera à améliorer la contribution de l’industrie au développement de l’agriculture.
Présent à cette cérémonie, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, a soutenu que « ce financement complémentaire pour la réalisation de ce projet STFL était tant attendu ». Il se réjouit à l’idée que cette société permettra de créer de nombreux emplois.

Créée en 2009 et implantée à Loumbila, la Société de transformation des fruits et légumes (STFL) vise à accompagner les acteurs des filières fruits et légumes en offrant la possibilité d’écouler les productions et de disposer sur place des infrastructures pour accélérer la transformation des produits.
La production alternée de mangues et de tomates, suivant la disponibilité de la matière, permettra d’assurer une continuité d’exploitation sur au moins huit mois, ce qui améliore la rentabilité des différents investissements.

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

  •  
  •  
Dernières publications