fbpx
Energie solaire

Le Burkina Faso dispose d’un potentiel d’énergie solaire immense de l’ordre de 5,5 KWh/m2/jour avec un ensoleillement quasi-permanent tout au long de l'année.

Selon l’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE), on dénombre plus de 250 importateurs de panneaux solaires au Burkina Faso.

Le sous-secteur de l’énergie solaire au Burkina Faso suscite de plus en plus d’intérêts pour les investisseurs privés.

Après la société Speedtech Energy-Burkina Faso, filiale de la société taïwanaise Speedtech energy en activité au Burkina Faso depuis 2013, Faso Energy un acteur majeur dans la fabrication de panneaux solaires photovoltaïque est entré en activité en 2019.

Les autorités burkinabè entendent faire du pays un véritable hub de l’énergie solaire en Afrique. Trois (3) ans après l’inauguration de sa centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli  dotée d’une puissance énergétique de 33 mégawatts,  les autorités burkinabè  ont lancé en février dernier la construction d’une deuxième centrale solaire de 30 mégawatts.

Comme dernier rempart, le pays va se lancer dans la promotion de ses entreprises d’énergie solaire dont la principale difficulté reste le financement. Un paquet massif de d’actions de promotion des compétences locales dans le domaine de l'énergie solaire est en cours. 

Le 3 juillet dernier, le ministère burkinabè en charge de l’énergie a procédé au lancement d’un cluster solaire, un projet visant à faire la promotion des entreprises locales dans le domaine de l’énergie solaire. Le but du projet étant d’accorder des facilités auxdites entreprises.

D’ores et déjà, le Burkina Faso entend mobiliser une part importante des financements du Programme de Promotion des Investissements Privés dans le Secteur des Energies Solaires (PPIPS) en Afrique de l’Ouest d’un coût de 250 millions d’euros, financé par le Fonds Vert pour le Climat (FVC) et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

Pour les autorités burkinabè, l’heure est à la valorisation des compétences locales œuvrant dans le domaine de l’énergie solaire.

La mise en place dudit cluster est une façon pour les autorités burkinabè de créer un réseau autour d’un intérêt commun, en vue d’échanger et d’avancer ensemble dans la promotion des entreprises locales et dans la recherche de solutions de financement.

En bref, il s’agira  d’identifier les acteurs travaillant dans le domaine du solaire et de l’efficacité énergétique, en vue de les accompagner dans le développement de leurs activités.

L’Agence nationale des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANEREE), structure opérationnelle du Ministère de l’Energie a lancé en octobre 2019 un projet de formation et d’insertion de cinq mille (5 000) jeunes aux métiers des Energies renouvelables (ER) et de l’Efficacité énergétique (EE).

Ce projet vise à outiller les jeunes des villes et campagnes dans le domaine de l’énergie solaire et de l’efficacité énergétique, à faciliter leur insertion socioprofessionnelle et à développer l’auto emploi. En juillet 2019, en plus des 5000 jeunes déjà opérationnels, 2000 autres jeunes étaient sur la liste du projet et attendaient d'être formés.

Tous ces acteurs seront désormais regroupés au sein du cluster solaire.

Comme approche, le Cluster solaire optera pour un financement mixte afin de fournir un financement abordable en faveur des projets solaires.

La structure s’occupera de mobiliser les ressources financières à l’international pour accompagner les promoteurs du solaire pour un meilleur développement de leurs activités.

L’implication des banques est également attendue pour accélérer les investissements solaires au Burkina Faso.

A terme, le cluster solaire permettra aux entreprises locales d’être éligibles à des prêts pour financer leurs projets dans le secteur des énergies renouvelables, avec des taux préférentiels de 5%, pour des délais de maturité de 15 ans.

Pour les autorités en charge de la question de l’énergie, il est important que les promoteurs burkinabè de l’énergie solaire présentent des projets intéressants leur donnant des chances de bénéficier de financements conséquents.

D’ores et déjà, les autorités exhortent ces acteurs à privilégier la qualité et à travailler dans l’honnêteté et dans la légalité,gage de confiiance.

Les entreprises locales d'énergie solaire ont, de toute évidence, de beaux jours devant elles. La mise en place du cluster solaire est un signe fort de l'engagement des autorités burkinabè pour le développement du sous-secteur de l'énergie solaire au Burkina Faso.

BAMBIO Z. François, pour investir au Burkina

X

Right Click

No right click